Décès du cinéaste et réalisateur sénégalais Cheikh Ngaïdo Ba

Le cinéaste et réalisateur Sénégalais Cheikh Ngaïdo Ba est décédé des suites de maladie, ce dimanche 17 janvier 2021, à l’hôpital Principal de Dakar. Cheikh Ngaïdo Ba était également membre du Conseil économique social et environnemental (CESE). Et était à la tête de la Commission de l’artisanat, de la Culture, du Tourisme et des sports du CESE. Il était également président de l’association des cinéastes du Sénégal.Formé à l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) de France, Cheikh Ngaido Ba, panafricaniste assumé, fut son retour au Sénégal et intègre à l’époque l’Office de la radio et télévision du Sénégal (Orts) devenu plus tard la Radiotélévision Sénégalaise (RTS), comme réalisateur de (1972 à 1977) fort de son riche potentiel en audiovisuel et cinéma qui l’a définitivement poussé à se lancer dans le septième art.Il réalise en 1978 le long métrage « Rewo dande mayo » co-produit par le Sénégal et la Mauritanie. Et pendant plus d’une dizaine d’années, Ngaïdo Ba assiste de grands cinéastes sénégalais tels que Ababacar Samb Makharam, Tidiane Aw, Momar Thiam, Mahama Johnson Traoré….Né le 10 juin 1949, Cheikh Ngaido Ba appartient à la troisième génération de cinéastes sénégalais. Formé sur le tas, il a commencé par être assistant d’autres metteurs en scène sénégalais comme Mahama Traoré, ou Ababacar Samb. En 1974, il entre à la télévision sénégalaise comme réalisateur, et dans le même temps met en scène deux courts-métrages : Tablo Ferray et Arret Car.